Récession


Il est toujours amusant de voir des analphabètes économiques prétendre que l’austérité* ne fonctionne pas, surtout quand les analphabètes économiques en question viennent du Canada.

Pourquoi ?

Parce que le Canada est probablement un des meilleurs exemples pour démontrer à quel point une vigoureuse politique d’austérité peut relancer une économie en déroute !

Au début des années 90, le Canada a fait face à une crise budgétaire majeure, le magazine The Economist parlait même de faillite. En bref, à cette époque notre situation était comparable à celle de la Grèce.  Mais en 1993, Paul Martin est devenu le ministre des Finances du Canada et un grand ménage a été fait, jugé par vous-même:

Austérité Canada

De 1995 à 1997, les dépenses ont été coupées de 796$/habitant, passant de 6 725$ à 5929$, une baisse de 11,8%.

Et qu’est-il advenu du PIB ?

Austérité Canada

Durant la période de coupure, le PIB par habitant est passé de 30 689$ à 31 898$, une hausse de 1 209$, soit une augmentation de 3,9%.  Donc, contrairement à ce que racontent les keynésiens, la réduction draconienne des dépenses publiques ne s’est pas traduite par une chute du PIB.

L’austérité* fonctionne, le Canada l’a prouvé !

*La vraie austérité, celle qui consiste à couper les dépenses, pas augmenter les impôts…

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 380-0034, 051-0005, 326-0021 et 380-0017

{ 0 comments }