Un homme dans le vestiaire des filles ? Ne soyez pas transphobe !

by Pour une école libre

Colleen Francis

Cette histoire de non-discrimination se passe dans une université publique de l’État de Washington. Les responsables ont décidé de ne pas empêcher un étudiant de 45 ans d’utiliser le vestiaire des filles, ni même de l’y empêcher de se prélasser nu… parce qu’il est « transgenre ». Eh oui, celui qui se désigne comme « Colleen Francis » se perçoit comme une femme. Et ce serait de la «  transphobie » que de le renvoyer chez les messieurs.. Dans son plan de lutte contre l’homophobie, le gouvernement du Québec rappelle que celle-ci inclut la transphobie.

Le vestiaire est partagé par plusieurs écoles et équipes sportives locales et accueille notamment des fillettes et des jeunes filles de 6 à 18 ans faisant partie d’équipes de natation. Le 26 septembre dernier, ce sont elles qui ont aperçu le… personnage entièrement nu derrière la vitre d’un sauna, ne cachant rien de ses attributs malgré tout masculins.

Des parents portèrent plainte avec le coach de l’équipe, des témoignages furent recueillis, mais, la direction d’Evergreen State College ayant indiqué qu’elle ne tiendrait pas compte de « l’identité biologique » de « Colleen Francis », l’affaire s’arrêta là. L’équivalent du ministère public de l’État de Washington a indiqué qu’il ne poursuivra pas pour exhibitionnisme.

L’université s’est contentée d’installer des rideaux afin que les jeunes filles puissent se changer sans être vues de l’intéressé. Ce qui ne garantit en rien qu’elles ne le verront pas, elles…


Soutenons les familles dans leurs combats juridiques (reçu fiscal pour tout don supérieur à 50 $)

{ 1 comment… read it below or add one }

Sandrine Marquis November 13, 2012 at 11:11 am

Panique Moral : La panique morale est un concept d’origine nord-américaine (“moral panic”), sans équivalent exact en français, qui désigne une réaction disproportionnée de certains groupes face à des pratiques culturelles ou personnelles, souvent minoritaires, jugées “déviantes” ou dangereuses pour la société. En français, les notions les plus proches de la “panique morale” sont celles de croisade morale, de vindicte populaire, de lynchage médiatique ou de cirque médiatique. La notion n’est pas consensuelle, même dans la sphère anglo saxonne.

Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Panique_morale

Étant moi-même dans une situation similaire, je peux comprendre la personne dont l’on parle dans cette article. Par contre, je la trouve quelques peu déplacer. Quand tu sais pertinemment que tu peux rendre les gens mal alaise au tour de toi, tu ne commence pas a te foutre a poil devant tout le monde… Cette personne veut être respecter, elle doit commencer par respecter les autres.

J’utilise moi-même tous les jours depuis 3 ans les installations pour les femmes que se soit au travail ou en publique et l’on a jamais parler de moi nul part parce que je sais le faire en étant discrète et respectueuse des autres.

Reply

Leave a Comment

Current day month ye@r *

Previous post:

Next post: