Top 5 Qc/Ca

by David


Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (26 juin-2 juillet) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Le conflit étudiant à la une des quotidiens

(Pour télécharger l’analyse complète, cliquez ici)

Influence Communication a analysé les pages couverture (les unes) des quatre quotidiens payants de Montréal, soit La Presse, Le Devoir, Le Journal de Montréal et The Gazette, entre le 15 février et le 9 juin 2012. Le but de l’analyse était d’évaluer l’ampleur de la couverture du conflit étudiant sur la première page des quatre quotidiens. Au total, 396 pages couverture ont été analysées.

L’analyse permet, entre autres, de comparer la perception des quotidiens en fonction de :

  • l’importance de la nouvelle comparativement à l’ensemble de l’actualité
  • l’importance de la nouvelle comparativement aux dossiers exclusifs du journal

Soulignons que l’analyse met aussi à mal la croyance populaire voulant que l’importance d’un phénomène de société soit directement proportionnelle à sa médiatisation.

Quelques observations:

  • Quelque 63,14 % des unes des quatre quotidiens ont fait mention du conflit étudiant.
  • C’est Le Journal de Montréal qui a le moins couvert le conflit étudiant en page couverture. Seulement 42,00 % des unes du Journal de Montréal ont fait mention du conflit étudiant durant la période analysée.
  • Les trois autres quotidiens sont pratiquement à égalité : La Presse a mentionné le conflit étudiant sur 74,49 % de ses pages couverture; Le Devoir sur 73,47 %, et The Gazette sur 73,00 %.
  • Le Devoir a accordé une proportion aussi importante à l’aspect pacifique des manifestations (33,33 %) que le Journal de Montréal a traité des actes de violence (33,33 %).
  • Les photos les plus utilisées ont été celles de manifestations pacifiques. Ainsi, 26,44 % des unes sur le conflit montraient des scènes de manifestations sans violence apparente.
  • Quelque 21,07 % des unes sur le conflit montraient des scènes de manifestations avec des signes de violence.
  • The Gazette est le quotidien ayant le moins utilisé de photos pour accompagner ses manchettes sur le conflit étudiant.

Observations sur la médiatisation des noyades au Québec

L’été est officiellement arrivé dans les salles de nouvelles, comme l’indique la recrudescence de nouvelles sur les noyades à la une de nos journaux.

Lundi dernier, Le Journal de Montréal a fait sa manchette avec la noyade d’une fillette de cinq ans dans une rivière et annonçait une augmentation du nombre de décès par noyade de 50 % par rapport à l’an dernier.

La Presse n’a pas été en reste, consacrant sa une du lendemain et deux pages complètes aux « PISCINES DANGEREUSES ».

Le péril bleu est-il aussi grave qu’on le dit? Un peu de contexte.

Depuis dix ans, environ 80 personnes meurent par année par noyade au Québec. Les deux tiers dans des plans d’eaux (lac, étang, réservoir, ruisseau, rivière, fleuve).

Un peu plus de 10 % morts par noyade surviennent dans des piscines, soit huit ou neuf morts par an. C’est à peu près autant que le nombre de personnes qui meurent noyées dans leur baignoire*…

Devrait-on clôturer les salles de bain, ou obliger le port du gilet de sauvetage dans les baignoires?

Sans minimiser ces tragédies, elles doivent être remises en perspective, médiatiquement du moins. Un peu moins de 500 personnes sont mortes sur les routes du Québec l’an dernier.

On sauverait donc probablement plus de vie en obligeant le port du casque en voiture qu’en clôturant toutes les piscines du Québec.

Également, si nos médias accordaient une importance proportionnelle au nombre de morts sur nos routes qu’à ceux dans les piscines, notre bilan routier devrait faire la manchette au moins deux fois par semaine à longueur d’année…

*Source : Faits saillants sur les noyades et les autres décès liés à l’eau au Québec de 2000 à 2008, Édition 2010

Source:
Influence Communication

Leave a Comment

Current day month ye@r *

Previous post:

Next post: