I told you so ! Bienvenue au Kébékistan…

by David



Le Journal de Montréal

-

Les groupes anarchistes surveillés de près
Le Journal de Montréal

Des spécialistes du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) surveillent de très près ce qu’ils appellent eux-mêmes le « printemps québécois », selon ce qu’a appris TVA Nouvelles.

Selon des sources bien informées, des agents du SCRS étaient présents lors de l’émeute de vendredi à Victoriaville afin de recueillir des informations et identifier des individus qui pourraient représenter une menace à la sécurité nationale.

« On a réellement eu affaire à un groupe très bien organisé, qui s’était très bien préparé et qui avait un plan bien précis », a souligné l’ex-directeur des services d’urgence de la Sûreté du Québec, Maurice Bezombes.

Parmi les groupes ciblés par le SCRS, certains plus connus tels que le Black Block, mais également des membres de la Convergence des luttes anti-capitalistes (CLAC), le Parti communiste révolutionnaire (PCR), l’Union communiste libertaire (UCL) et le Réseau de résistance du Québécois (RRQ).

Pour ceux qui veulent en savoir plus, je vous invite à consulter le blogue pierrejeanjacques.hautetfort.com

Un remarquable travail de recherche, qui mérite d’être consulté attentivement pour comprendre le mouvement anarcho-communiste et comment cette idéologie noyaute la gauche québécoise, spécialement Québec Solidaire.

Rappelons qu’en 2007, une candidate de Québec Solidaire avait justifié un attentat à la bombe ciblant un représentant de l’industrie pétrolière.

Pour avoir une perspective historique du phénomène, je recommande aussi la lecture des billets suivants:

Pour voir quelques exemples d’affiches anarcho-communistes aperçus dans les rues de Montréal, cliquez sur le lien suivant:

Anarcho-Communiste

Anarcho-Communiste

Anarcho-Communiste

Leave a Comment

Current day month ye@r *

Previous post:

Next post: